Augmentation de la taxe foncière en Martinique

D’après nos informations, la Martinique devrait suivre la tendance nationale en ce qui concerne l’augmentation de la taxe foncière. Au regard de la moyenne nationale, qui est d’une augmentation minimum de 7,1%, les foyers redevables de cette taxe ne sont pas optimistes. Malheureusement, la Direction régionale des finances publiques n’a pas encore dévoilé les données précises pour l’année 2023.

Des disparités importantes

Il est important de noter que les augmentations ne sont pas uniformes dans toutes les agglomérations. Par exemple, certaines villes pourraient connaître une hausse de plus de 24%, comme c’est le cas à Grenoble. Quant à l’agglomération parisienne, l’augmentation pourrait même atteindre 51%. Ces fortes disparités s’expliquent par la liberté laissée aux villes de fixer le montant de la taxe foncière.

Le point de vue des maires de Martinique

Justin Pamphile, président de l’association des maires de Martinique, donne son éclairage sur la situation. Selon lui, les augmentations observées ne sont pas considérables, se situant entre 7% et 10%. Il estime que les communes ont plutôt tendance à réduire leurs dépenses et charges, dans un effort pour participer à la réduction des dépenses publiques demandée par l’Etat.

Les communes ont plus un réflexe de réduire leurs trains de vie, les charges. On nous a demandé à un moment donné de participer à l’effort national pour réduire les dépenses publiques. Les communes, globalement, le font. Je ne suis pas sûr que l’Etat fasse les mêmes efforts que nous.

Cependant, selon Justin Pamphile, cette augmentation est nécessaire pour les communes afin de maintenir leur budget de fonctionnement et d’investir. En effet, il estime que les recettes générées par la taxe foncière sont essentielles pour équilibrer le budget communal et permettre le financement des projets d’investissement.

Si on veut tenir l’équilibre, faire fonctionner le quotidien, payer les salaires, investir, il faut que les recettes puissent permettre d’équilibrer le budget. L’investissement public tient aujourd’hui l’économie martiniquaise et sert à faire fonctionner cette économie qui est déjà suffisamment moribonde.

La revalorisation des valeurs locatives cadastrales

Une des raisons de cette augmentation de la taxe foncière cette année est la revalorisation des valeurs locatives cadastrales. Il s’agit du loyer annuel théorique que le propriétaire pourrait obtenir s’il louait son bien. Cette valeur locative cadastrale sert de base à l’imposition de la taxe foncière.

Source : RCI