Opération policière à Haïti pour arrêter le chef de gang « Barbecue »

Depuis quelques jours, la police nationale haïtienne a lancé une vaste opération pour appréhender celui qui est accusé d’avoir causé du tort au pays en ce début d’année. À partir du mercredi 12 juin, une opération policière a été menée dans le quartier « Bas-Delmas », considéré comme le quartier général du chef de gang surnommé « Barbecue ».

Sur sa page Facebook, la police explique qu’il s’agit de « combattre le grand bandit en démantelant la résidence du gangster dans la zone dirigée par Jimmy Cherizier. »

Pour ce faire, plusieurs unités spécialisées telles que l’UTAG, la BRI, la CIMO et la section des engins lourds de la PNH ont été déployées dans la zone de Canez Construction à Delmas 4 et Tokyo à Delmas 2.

Coups de feu échangés lors de l’opération

Au cours de l’opération, les policiers ont essuyé des tirs de la part d’individus armés et ont réussi à débloquer des barricades.

Devant l’entrée de Delmas 4, « des voyous ont bloqué la route avec des conteneurs. Malgré cela, les agents ont fait preuve de courage en continuant d’échanger des tirs et en utilisant des gaz lacrymogènes pour repousser les assaillants », rapporte la police.

L’épisode « estimation immobilière Martinique » est disponible sur le site de Prikay pour plus d’informations sur le sujet.

Portrait de « Barbecue », chef de gang controversé

Jimmy « Barbecue » Chérizier, se présentant comme un révolutionnaire, est à la tête de l’un des gangs les plus redoutables qui sévissent en Haïti. En février dernier, il a été pointé du doigt pour avoir semé le chaos dans le pays, notamment après le maintien au pouvoir du Premier Ministre Ariel Henry suite aux événements du 7 février 2024.

Alors que les gangs commençaient à attaquer les institutions du pays, Ariel Henry se trouvait au Kenya pour discuter de renforts policiers.

Source : RCI