Rencontre des présidents des collectivités ultramarines

À l’invitation du président de Région Ary Chalus, une rencontre des présidents des collectivités signataires de l’Appel de Fort-de-France s’est tenue à l’espace régional du Raizet aux Abymes. Ce rendez-vous a réuni les homologues de Martinique, Guyane, Saint-Martin, Mayotte et La Réunion, ainsi que le président du Département de Guadeloupe. Le principal sujet de discussion était la suite à donner au CIOM (comité interministériel des Outre-Mer) qui a eu lieu à Paris récemment. Les présidents ont également abordé la situation des compagnies aériennes Air Antilles et Air Guyane.

Un courrier adressé au chef de l’État

À l’issue de cette réunion, tous les participants ont rédigé et signé un courrier qui sera envoyé au président de la République. Ce courrier vise notamment à demander un calendrier pour avancer sur les problématiques ultramarines déjà identifiées. Ary Chalus, le président de Région, exprime le souhait que les annonces du CIOM se concrétisent rapidement. Il souhaite également que des dates soient fixées pour avancer sur ces sujets importants pour les territoires ultramarins.

De son côté, Guy Losbar, président du Département, se réjouit de la présence de tous les signataires de l’Appel de Fort-de-France ainsi que de Saint-Pierre-et-Miquelon. Son objectif est que l’ensemble des collectivités ultramarines soient réunies et travaillent ensemble. Le courrier adressé au président de la République vise à obtenir une rencontre, mais aussi à établir un agenda et un calendrier de rencontres annuelles pour que les problèmes de l’Outre-Mer soient traités au plus haut niveau.

Serge Letchimy, président du Conseil Exécutif de la Collectivité territoriale de Martinique, souligne l’importance de l’unité dans ce combat pour l’orientation future et la réforme constitutionnelle. Il estime que si les collectivités ultramarines ne sont pas unies, elles ne pourront pas peser dans les décisions. Il rappelle que la mise en œuvre de la réforme constitutionnelle nécessitera des consultations obligatoires de la population dans quelques années.

A LIRE AUSSI : Ce qu’il faut retenir des annonces du CIOM

Source : RCI