Valoriser les richesses multiples de l’île

L’association Martinique Réserve de Biosphère et le Comité Martiniquais du Tourisme ont lancé une nouvelle campagne de communication avec pour objectif de valoriser les richesses naturelles et culturelles de l’île, ainsi que le savoir-faire et les activités liés au développement durable, à l’éducation environnementale et à la recherche scientifique.

Cette campagne se décline à travers des visuels diffusés à la radio, sur les panneaux publicitaires et sur les réseaux sociaux. Elle vise à mettre en avant les plus beaux trésors de l’île, qui ont été collectés auprès des habitants des 34 communes de la Martinique en 2021, dans le cadre de la candidature de l’île auprès de l’UNESCO.

En septembre 2021, la Martinique a obtenu le titre de « Réserve de biosphère » pour l’ensemble de son territoire terrestre et maritime. Cette campagne de communication permet à l’association Martinique Réserve de Biosphère de valoriser son travail d’inventaire, alors que l’UNESCO doit se prononcer en septembre sur la candidature de la Montagne Pelée et des Pitons du Nord comme site remarquable.

« Engagé dans un tourisme soutenable »

Nathalie de Pompignan, présidente de l’association Martinique Réserve de Biosphère, souligne l’importance d’obtenir un troisième titre mondial pour la Martinique. Elle explique que l’UNESCO a déjà décerné plusieurs reconnaissances mondiales au territoire martiniquais, notamment pour la yole en tant que pratique culturelle et pour la Réserve de biosphère. La Montagne Pelée et les Pitons du Nord devraient permettre d’obtenir un troisième titre, ce qui placerait la Martinique aux côtés de Cuba, de la République dominicaine et d’Haïti comme l’un des seuls territoires de la Caraïbe à avoir ces trois titres.

Le Comité Martiniquais du Tourisme voit dans cette campagne de communication une opportunité de valoriser un tourisme durable sur l’île. Patricia Telle, administratrice du bureau du comité, explique que le CMT s’engage dans une démarche de tourisme soutenable et que la Réserve de Biosphère est un partenariat évident dans cette optique. L’objectif est de protéger la nature et de proposer des circuits qui permettent de découvrir la richesse de la population martiniquaise. Dans le nord de l’île, le Cap Nord et le CMT réfléchissent à proposer un tourisme aux 18 communes de la région, qui méritent d’être mises en valeur.

Source : RCI