Décès de Pierre Ivaldi, figure emblématique du judo martiniquais

Pierre Ivaldi, qui présidait le Club Omnisports de Bellevue depuis 17 ans, est décédé à l’âge de 79 ans. Aux côtés de sa femme, Marie-Claude Ivaldi, manager général et professeur diplômé d’Etat, il a énormément contribué au développement du judo en Martinique.

La Ligue de Judo de Martinique a rendu hommage à Pierre Ivaldi sur sa page Facebook, soulignant son engagement sans faille pour le judo martiniquais. Même s’il n’a jamais pratiqué le judo lui-même, il a été un véritable animateur de la discipline.

Alfred Céphise, le président de la ligue, a exprimé sa tristesse face à cette nouvelle.

C’était un passionné, quelqu’un qui était toujours proche du judo, de la discipline. Il a vraiment animé le judo martiniquais. Nous avons pu avoir parfois des échanges très durs mais c’était dans l’intérêt général de notre discipline.

Un homme juste et rigoureux

L’épouse de Pierre Ivaldi, Marie-Claude, a salué la mémoire d’un homme juste mais rigoureux. Elle a rappelé son rôle essentiel dans la création du Club Omnisports de Bellevue, qui a permis à sa fille de pratiquer le judo et à elle-même d’avoir sa propre salle d’entraînement.

Il préparait les championnats du monde où je dois participer mais le ciel en a décidé autrement. Tous ses proches et le club de Bellevue feront en sorte que tout ce qu’il a fait ne soit pas oublié et soit amplifié. Il a créé la Club Omnisports de Bellevue à la naissance de sa fille et aussi pour moi car j’étais professeure de judo, afin que j’ai ma salle. Ça m’a permis de donner mon identité judo à mes élèves. Il m’accompagnait à tous mes déplacements et pendant la préparation, il était exigeant, me disant toujours qu’il ne faut pas faire les choses à moitié. C’était mon coach, mon mari et ma vie.

En dehors de sa passion pour le judo, Pierre Ivaldi avait d’autres centres d’intérêt. Il était passionné d’équitation et a transmis cette passion à ses fils. Il était également un amateur de la mer et a exercé en tant que capitaine de corvette au sein de la Marine Nationale. Par ailleurs, il a travaillé en tant que directeur et économiste de la construction chez Sensei Consulting Martinique, son entreprise.

Source : RCI