L’échauffement essentiel

Le jeudi matin, l’échauffement est primordial pour les coureurs. Le peloton doit quitter Sainte-Luce à 10 heures et se diriger vers le Diamant. En moins d’une demi-heure de course, les grimpeurs sont déjà mis à l’épreuve en montant le Morne Blanc, puis en descendant prudemment vers les Anses d’Arlets.

Ensuite, une pause est faite pour admirer la mer à Grande Anse, avant d’affronter la deuxième difficulté du jour : Gallochat par le sud. Les mollets et les cuisses des coureurs sont mis à rude épreuve.

La longue descente vers les Trois-Îlets suit, avant que le peloton ne retrouve la RN5 à Rivière-Salée. Comme d’habitude, les coureurs prennent ensuite la route du Saint-Esprit par Petit Bourg.

Place au circuit

Les coureurs doivent alors parcourir deux fois un circuit qui les fait passer par le François, Ducos, la RN5, Petit Bourg et Saint-Esprit.

L’arrivée de cette 6e étape se joue au bourg du François sur la place des fêtes de la Jetée après 117 kilomètres de course.

Carte et relief

Parcours

Source : RCI