Une victoire méritée pour Edwin Nubul

Edwin Nubul, coureur du VCF, a remporté sa deuxième victoire lors de l’édition 2023 du tour cycliste international de Martinique. Vêtu d’un casque rouge et d’un maillot blanc, il a franchi la ligne d’arrivée au François avec les poings levés vers le ciel. Cette victoire a été obtenue au terme d’un sprint serré avec les membres d’une large échappée de 17 coureurs. Cette échappée a fortement influencé le classement général à l’issue de la sixième étape, longue de 117 kilomètres, entre Sainte-Luce et le François.

Un scénario qui se dévoile dans la dernière heure de course

Le dénouement de la course ne s’est dessiné que dans la dernière heure. Auparavant, malgré les difficultés des ascensions de Morne Blanc et de Galochat, les deux prix montagne de la journée, le maillot jaune Dilhan Will a réussi à contrôler la course. Sans l’appui d’une équipe, il a maintenu un écart raisonnable avec les différents groupes d’attaquants.

Les temps forts de la course

La première attaque sérieuse s’est produite à la sortie des Trois-Îlets, où un groupe de quatre coureurs a été poursuivi par Mickaël Stanislas, Mickaël Laurent et un autre coureur. À Petit Bourg, ils étaient finalement 7 en tête, tandis que le maillot jaune rattrapait le peloton après avoir crevé à Chateau Gaillard. Les hommes de tête ont réussi à creuser un écart de 2 minutes sur le peloton lors du premier tour de circuit entre le François Ducos et Saint-Esprit.

Une attaque décisive sur la RN5

C’est sur la RN5 que le maillot jaune a été mis en difficulté. Juste après Carrère, un groupe de plus de 15 coureurs s’est échappé du peloton grâce à l’initiative du Madinina Bikers Gedimat. Marc Flavien, expérimenté, a joué un rôle clé pour Eddy Michel Cadet-Marthe, qui occupait la quatrième place du classement général avec un peu plus de 3 minutes de retard sur le leader.

À ce moment-là, la présence de Guillaume Gaboriaud dans le groupe n’a pas été remarquée. Pourtant, il était le plus dangereux au classement général, puisqu’il se trouvait à seulement 1 minute de Dilhan Will, en deuxième position.

Ce groupe important a fini par rattraper les 7 coureurs de tête, mais le maillot jaune a résisté de toutes ses forces. Seul en tête du peloton, il a entraîné tout le monde avec lui et a réussi à maintenir l’écart autour de la minute pendant longtemps. En fin de course, il a reçu un peu de soutien, notamment de Diego Soraca Cabezas, mais cela n’a pas suffi.

Une fin de course en force pour le Team Madinina Bikers Gédimat

Le Team Madinina Bikers Gédimat a redoublé d’efforts et a creusé l’écart dans la dernière montée vers le Saint-Esprit. Eddy Michel Cadet-Marthe et Marc Flavin se sont donnés à fond. Cet effort a profité à Guillaume Gaboriaud, qui a pris le maillot jaune au François avec seulement quelques secondes d’avance, tandis qu’Edwin Nubul remportait le sprint après 3 heures d’étape, devant Mickaël Stanislas (JC231 Leclerc Clédcod).

Source : RCI