Impact sur les voyageurs

La grève d’Air Antilles a des répercussions sur les voyageurs qui se retrouvent plongés dans l’incertitude concernant leurs voyages. Chaque jour, ils sont dans l’attente de savoir si leur vol sera maintenu ou annulé. Cette situation crée un sentiment d’incertitude et de stress pour les personnes qui doivent voyager avec cette compagnie aérienne.

Un exemple concret est celui de Stéphanie, qui doit partir pour la Barbade avec des amis et ses enfants pour le Crop Over. Malgré avoir réservé les billets depuis janvier et payé l’hébergement ainsi que les costumes, elle reste dans le flou concernant la tenue de son vol. Elle est dans l’attente des informations fournies par la compagnie aérienne, mais cela crée une sensation d’ascension émotionnelle, ne sachant pas à quelle sauce ils seront mangés.

Recherche de solutions

Face à cette situation, les voyageurs cherchent des alternatives pour assurer leurs déplacements. En zone caraïbe française, certains se tournent vers Air Caraïbes qui peut répondre à leurs besoins. Cependant, pour ceux qui souhaitent se rendre dans des territoires anglophones, la compagnie ne peut pas assurer ce service. Rudy Mouniapin, responsable commercial d’Air Caraïbes, explique que les avions de la compagnie sont déjà très sollicités et qu’il serait trop risqué d’ajouter des vols supplémentaires.

Dans les agences de voyages, des solutions sont trouvées pour les voyageurs, mais il est conseillé d’attendre avant de réserver des billets pour les jours à venir. Brice Nayaradou, gérant de Nayaradou Voyage, précise qu’ils n’ont pas de billets à venir sous Air Antilles tant que la situation n’est pas plus claire. Ils attendent l’audience du tribunal prévue mercredi pour avoir davantage d’informations sur la suite des événements.

Une situation toujours floue

En conclusion, la grève d’Air Antilles génère de l’incertitude pour toutes les parties impliquées. Les voyageurs sont dans l’attente de savoir si leur vol sera maintenu, annulé ou décalé. Les compagnies aériennes, comme Air Caraïbes, font face à une demande accrue et doivent gérer leurs ressources de manière à assurer les vols déjà prévus. Les agences de voyages cherchent des solutions pour leurs clients, mais préfèrent attendre une meilleure visibilité avant de réserver de nouveaux billets. Cette situation de flou persiste tant que la grève n’est pas résolue.

Source : RCI