Le préavis de grève déposé par le SNPNC-FO d’Air Caraïbes Atlantique

Le SNPNC-FO d’Air Caraïbes Atlantique, le principal syndicat représentant les personnels navigants commerciaux de la compagnie, a déposé un préavis de grève qui est en vigueur jusqu’au 15 de ce mois. Malgré deux réunions cette semaine, les négociations annuelles obligatoires n’ont pas abouti à une avancée significative.

Des disparités salariales dénoncées par le syndicat

Le syndicat dénonce particulièrement les fortes disparités dans les propositions d’augmentation de salaire de la direction. En effet, les écarts entre les pilotes, les hôtesses, les stewards et le personnel au sol sont considérables, allant jusqu’à tripler.

La politique managériale remise en question

Philippe Bourgain, délégué Force Ouvrière des PNC d’Air Caraïbes Atlantique à Paris, explique les raisons de ce mouvement de grève. Il dénonce une politique managériale obsolète, qui ne correspond plus aux valeurs de modernité et d’égalité. Selon lui, il est primordial d’éviter les frustrations entre les différentes catégories de personnel au sein d’une compagnie aérienne. Malheureusement, la cohésion sociale au sein de l’entreprise n’est pas respectée, avec des avantages beaucoup plus importants accordés aux catégories les plus favorisées, au détriment des hôtesses, stewards et personnels au sol. Les négociations se sont basées sur l’inflation, avec des augmentations de salaire de 7%. Les hôtesses et stewards ont obtenu 5% sur un an, tandis que le personnel au sol a eu une augmentation de 3,5%. En revanche, les pilotes ont réussi à négocier une augmentation de 15% sur un an ou sur deux ans, en fonction de l’inflation de l’année prochaine. Cette différence de traitement est incompréhensible pour les membres du syndicat.

De son côté, la direction d’Air Caraïbes prévoit de maintenir l’ensemble de ses vols, tout en regrettant vivement cette situation pendant les vacances scolaires.

Source : RCI