Le Tour des Yoles de Martinique 2023

Après une année de « transition » post-Covid, la 37ème édition du Tour des Yoles de Martinique est en préparation. La fédération des Yoles Rondes de Martinique a présenté le cru 2023, en mettant en avant les innovations, le budget et la sécurité.

Le budget de cette édition s’élève à 1 120 700 euros, qui a été bouclé grâce à l’aide des partenaires publics et privés. La sécurité des participants et des spectateurs sera une des priorités de l’événement.

Des zones réservées et une communication renforcée

Pour assurer le bon déroulement de la course, des zones réservées aux coursiers seront mises en place et communiquées tout au long des 8 jours de compétition. Une communication intensive dans les médias et sur les réseaux sociaux sera également mise en place pour informer le public.

Des hommages et des personnalités mises à l’honneur

La fédération rend hommage aux 1500 personnes mobilisées chaque jour pour l’organisation de l’événement, notamment les bénévoles et les employés de la FYRM. Trois personnalités ont été distinguées cette année : Edouard Tinaugus, Félix Mérine et Raymond Marie.

Edouard Tinaugus a porté la candidature de la yole ronde de Martinique à l’Unesco, Félix Mérine détient le record du plus grand nombre de victoires (10) et Raymond Marie est à l’origine de la création du Tour, aux côtés de Georges Brival.

Le témoignage d’un passionné

Raymond Marie, passionné de la mer et de la yole, vit cet hommage avec fierté. Il a été impliqué dans le Tour des Yoles de Martinique depuis ses débuts en 1985. Il a été le premier directeur du Tour en 1986 et a ensuite créé la police du Tour en collaboration avec Honoré Lavaly.

Aujourd’hui, bien qu’il ne soit plus directeur du Tour, Raymond Marie suit toujours l’événement avec passion. Il est fier de voir comment le Tour a évolué depuis ses débuts et se dit émerveillé par son succès.

La présentation de la 37ème édition

Lors de la présentation de la 37ème édition, les maillots du Tour ont été dévoilés. Alain Richard, le président de la Fédération des Yoles Rondes de Martinique, a souligné que le Tour est un témoignage vivant de l’héritage culturel de la Martinique et un symbole de son lien avec la mer.

Il a également fait le bilan des 4 dernières années et a mis en avant les partenariats établis avec des organismes de protection de l’environnement marin et terrestre, tels que le Parc Naturel Marin, Citéo et l’association Zéro Déchets.

Source : RCI