La médiation en cours

Les discussions de médiation ont débuté à Basse-Terre, mais il n’est pas encore certain que la grève soit sur le point de prendre fin. À ce stade, il est difficile de savoir si les discussions portent sur le fond ou sur la forme du conflit.

Les débats ont commencé à 15h15 et ont été suspendus à 16h45 avant de reprendre à 17h15. Finalement, ils se sont terminés après 3 heures et demie.

Il est prévu que le dialogue se poursuive demain (jeudi 27 juillet 2023). Selon nos informations, il semblerait que l’on s’oriente vers la signature d’une suspension provisoire du conflit, avec la nécessité urgente de rapatrier 2 500 Guadeloupéens actuellement bloqués hors de la Guadeloupe. Les pilotes accepteraient donc de faire un geste humanitaire.

Demande de cessation de paiement

Cependant, le PDG d’Air Antilles a déjà déposé aujourd’hui une demande de cessation de paiement et d’ouverture de liquidation judiciaire. Le tribunal de commerce de Pointe-à-Pitre devra se prononcer sur cette demande le 2 août prochain.

Ainsi, il semble probable qu’un liquidateur judiciaire soit nommé et que la société soit liquidée. Cela pourrait aboutir à une liquidation sèche ou à une liquidation aménagée, qui permettrait d’évaluer temporairement la situation en attendant de trouver des repreneurs et des investisseurs, ainsi que de décider du sort des 300 salariés directs de l’entreprise.

La question des salaires

Le sujet central de ce conflit concerne principalement l’augmentation des salaires. Les grévistes réclament une hausse d’au moins 15%, mais la présidence affirme ne pas être en mesure de répondre à cette demande.

Depuis plusieurs jours, le milieu économique et la sphère politique appellent à un dialogue apaisé afin de trouver un consensus dans cette situation.

Source : RCI