Préparation pour la foire agricole

À l’approche de la foire agricole ce week-end (6 et 7 avril) à Rivière-Pilote, le collectif « les Formés sans terre » souhaite se faire entendre. Ils seront présents à l’événement et encouragent le peuple martiniquais à venir à leur rencontre, que ce soit les propriétaires de terrains inexploités, les agriculteurs ou les jeunes. Les jeunes agriculteurs espèrent informer, conseiller et répondre aux questions sur le secteur agricole.

Reconversion professionnelle et difficultés

Plusieurs membres du collectif « les Formés sans terre » se sont exprimés sur leur choix de changer de métier, leurs obstacles pour obtenir des terres et leur lutte pour vivre de leur passion. Parmi eux se trouve Orlay Harvey, âgé de 34 ans, qui a décidé de se lancer dans la culture de micro-pousses après avoir travaillé comme consultant informaticien en Île-de-France. Après une formation au Carbet, il a eu du mal à démarrer son exploitation agricole malgré un local de 20 m2. Actuellement, il jongle entre son activité agricole non rentable et un emploi dans l’informatique pour subvenir à ses besoins. Il reste à la recherche d’un terrain agricole plus grand, se montrant peu optimiste quant à l’avenir.

Orlay témoigne des difficultés rencontrées par de nombreux agriculteurs martiniquais qui peinent à trouver des terres pour exercer leur activité. Malgré les souhaits de certains professionnels pour promouvoir l’agriculture et l’auto-suffisance alimentaire, la réalité est souvent décevante. Orlay, de son côté, continue à avancer à son rythme, sans dépendre des autres. Il espère pouvoir développer son activité s’il obtient un terrain agricole, mais sinon, il continuera à avancer malgré les obstacles.

Portrait d’Orlay Harvey

À ÉCOUTER Le portrait d’Orlay Harvey, jeune agriculteur de 34 ans