Offres de reprise pour le groupe CAIRE

Depuis vendredi (1er septembre 2023), le juge du tribunal de commerce de Pointe-à-Pitre a entre ces mains les offres de reprises pour le groupe CAIRE, qui regroupe Air Antilles et Air Guyane. Le groupe a été placé en liquidation judiciaire avec continuité de l’activité au début du mois d’août.

Les dossiers déposés

Selon nos confrères de Tourmag, 6 dossiers ont été déposés auprès de la juridiction compétente. Pourtant, 29 entités avaient accédé aux informations sur la compagnie et 15 avaient signé une clause de confidentialité.

Les compagnies déjà présentes dans la région ne se positionnent pas

Toujours selon le magazine spécialisé, les compagnies aériennes déjà présentes dans la région n’ont pas tenté leur chance. Ni Corsair, ni Air Caraïbes ne se sont positionnés.

La collectivité de Saint-Martin et le groupe Edeis se positionnent

En revanche, c’est le cas de la collectivité de Saint-Martin. Associée au groupe Edeis qui exploite l’aéroport de Grand Case Espérance, l’institution a communiqué sur son positionnement. L’offre porte sur « une reprise partielle de l’exploitation qui concerne des avions de la flotte et la sauvegarde d’environ 80 emplois ».

Pouvoir d’achat

La collectivité vante son ambition de maîtriser les prix des billets en faveur du pouvoir d’achat. « Il s’agit d’asseoir la Collectivité comme un acteur économique public résolument engagé pour le territoire, et de pouvoir disposer directement d’outils permettant de lutter contre la vie chère d’une part, et de garantir la continuité territoriale d’autre part », peut-on lire dans un communiqué signé conjointement avec Edeis.

Un projet de reprise bénéfique pour Saint-Martin

« Ce projet de reprise constitue une véritable chance d’empowerment et d’autonomisation économique pour les enfants, les femmes et les hommes de Saint-Martin. Si notre offre est acceptée, ils pourront, entre autres, profiter des opportunités qui émergeront de la filière aérienne », estime Louis Mussington, président de la collectivité de Saint-Martin.

« Nous comptons apporter notre savoir-faire, notre sérieux et la rigueur qu’est la nôtre dans la gestion des projets complexes pour venir soutenir cette activité qui se situe dans une région que nous connaissons, dont nous sommes devenus experts, et que nous aimons particulièrement. Notre implication est déjà totale pour faire de la renaissance d’Air Antilles un succès au service de Saint-Martin et de la région », avance pour sa part JeanLuc Schnoebelen, président d’EDEIS.

Prochaine audience d’examen des offres

L’audience d’examen des offres doit se tenir le 21 septembre prochain devant le tribunal de commerce de Point-à-Pitre.

Source : RCI