Des chiffres préoccupants

A l’approche des vacances, de nombreux propriétaires décident malheureusement d’abandonner leurs chiens et leurs chats dans des endroits inappropriés tels que les bords de routes, les champs de cannes à sucre ou encore les zones commerciales.

Ce comportement est vivement déploré par les refuges et les associations de protection des animaux, qui rencontrent de plus en plus de difficultés pour prendre en charge ces animaux abandonnés.

En 2021, pas moins de 5 600 animaux ont été abandonnés en Martinique, un chiffre alarmant qui témoigne de la gravité de la situation.

L’importance de la stérilisation et de l’identification des animaux

Anne Claude Villo, directrice de la SPA Martinique et de l’association de gestion et de protection des animaux de Martinique, souligne l’importance de sensibiliser les propriétaires à la stérilisation et à l’identification de leurs animaux.

Il est indispensable d’identifier les animaux, non seulement parce que c’est obligatoire, mais surtout parce que c’est le seul moyen de les relier à leurs propriétaires. Nous menons des campagnes de stérilisation et d’identification conjointes, car il est essentiel de démystifier certaines idées fausses sur la stérilisation. Demandez conseil à votre vétérinaire. Aujourd’hui, les études démontrent qu’il n’y a aucun impact à stériliser un animal qui n’a pas encore eu de portée. Avoir les bonnes informations sur la manière de prendre soin d’un animal, connaître ses besoins, permet d’éviter de nombreux problèmes et donc d’éviter les abandons.

La situation critique des refuges animaliers

Murielle Grau, vice-présidente de la maison des chats de Martinique, nous explique en détail la situation préoccupante des refuges animaliers.

Le nombre d’appels que nous recevons a considérablement augmenté, en particulier en raison des portées de chatons. Depuis mai, nous recevons des appels du type « J’ai trouvé des chatons, venez les chercher ». Malheureusement, nous ne sommes pas en mesure d’accueillir tous les animaux qui nous sont proposés. Il y a souvent une confusion sur le rôle des refuges aux yeux du public. Pour beaucoup, nous sommes perçus comme des lieux où l’on peut simplement déposer un animal et où il sera pris en charge.

Murielle Grau déplore également l’absence d’une politique de stérilisation et d’identification des animaux en Martinique.

La fourrière de Martinique est débordée. Le problème réside dans le fait qu’il n’y a aucune politique de stérilisation ni d’identification des animaux. Si vous êtes le propriétaire d’un animal trouvé dans la rue, on vous demandera de venir le récupérer uniquement s’il est identifié à votre nom.

Conclusion

Les chiffres alarmants des animaux abandonnés en Martinique mettent en évidence la nécessité d’une prise de conscience collective. Il est primordial que les propriétaires prennent leurs responsabilités en stérilisant et en identifiant leurs animaux de compagnie. De plus, il est indispensable de mettre en place une politique de stérilisation et d’identification des animaux afin de soulager la pression sur les refuges et d’éviter des situations de surpopulation.

Pour obtenir une estimation immobilière en Martinique, vous pouvez contacter des professionnels spécialisés dans le domaine, tels que Prikay.

Source : RCI