Le tourisme responsable face à l’urgence climatique

Pendant les vacances estivales, de nombreux individus choisissent de partir à l’étranger. Cependant, compte tenu de l’urgence climatique, il est devenu essentiel de repenser nos pratiques, y compris dans le secteur du tourisme. De plus en plus de voyageurs prennent conscience de leur impact sur l’environnement et sur les populations locales des destinations qu’ils visitent. Ils cherchent donc à éviter le tourisme de masse et à explorer de nouvelles façons de voyager, en dehors des circuits traditionnels.

Face à cette demande croissante de voyage responsable, des professionnels du tourisme ont développé des formules innovantes. Ils se sont regroupés au sein de la coopérative So Leader, une coopérative de producteurs de voyages éthiques et caritatifs. Cette coopérative travaille avec un réseau international de partenaires pour proposer des séjours originaux qui respectent certaines valeurs.

Le concept du voyage éthique

Flore Guégand, présidente de la coopérative, explique que So Leader offre une approche différente en contribuant au financement de missions menées par des associations et des ONG, en France et à l’étranger, à travers les séjours qu’elle propose. Lorsqu’un voyageur choisit un séjour via la coopérative, il peut reverser directement 10% du montant total de son voyage à l’association, la fondation ou l’ONG de son choix. Selon la coopérative, aucun frais ou commission supplémentaires ne sont appliqués.

L’objectif de la coopérative est de promouvoir un modèle de voyage solidaire qui soit accessible au plus grand nombre.

Les Antilles, une destination prisée

La coopérative offre des séjours dans une centaine de destinations, dont les Antilles. Les programmes sont conçus pour offrir aux voyageurs des expériences uniques en dehors des sentiers battus et en immersion avec les populations locales, à travers des ateliers culturels ou culinaires, par exemple.

Selon Flore Guéguand, les Antilles sont des destinations très appréciées des voyageurs en quête d’authenticité.

So Leader propose ainsi des séjours en suite sur un îlet privé à Saint-Martin, des séjours en écolodge ou dans des villas flottantes en Guadeloupe, ainsi qu’une expérience comprenant une initiation aux yoles rondes et la découverte du pain au beurre et du chocolat traditionnel en Martinique.

Le baromètre solidaire Travel Score

Afin d’évaluer l’impact des voyages sur l’environnement, la coopérative utilise le Travel Score, un indice noté sur 50. Cet indice permet d’évaluer l’empreinte carbone du voyage en prenant en compte les efforts du pays en matière de développement durable, le niveau de liberté de la population et la distance du déplacement.

So Leader propose de convertir les points-programme obtenus en pourcentage de réduction sur les frais de dossier perçus par la coopérative pour l’organisation du séjour. Ce pourcentage peut ensuite être reversé sous forme de dons à l’association choisie par le voyageur.

Source : RCI